Offre d'emploi sur LeFaso.net

UN CHAUFFEUR/COURSIER

Entreprise : Gouvernement du Burkina Faso
Secteur d'activité : Administration / Service public
Type d'offre : emploi
Niveau(x): BEPC
Expérience: -
Lieu: Ouagadougou, Burkina Faso
Date de publication: 14 juillet 2017
Date limite: 19 juillet 2017
Contact : nccrmburkinavacancies@gmail.com - -

À propos de cette offre

CONTEXTE

Par décret n°2016-586/PRES/PM/MDNAC/MATDSI/MAECBE/MINEFID, le Gouvernement du Burkina Faso a institué le Mécanisme national d’Alerte précoce et de Réponse aux risques sécuritaires, conformément à l’article 58 (F) du Traité révisé de la CEDEAO (1993) sur la sécurité régionale qui stipule que « les États membres s’engagent à sauvegarder et à consolider les relations favorables au maintien de la paix et de la sécurité dans la région » et au chapitre 4 du Protocole de la CEDEAO relatif au mécanisme de prévention, de gestion, de résolution, de maintien de la paix et de sécurité des conflits qui prévoit la création d’un système régional d’observation de la paix et de la sécurité appelé système d’alerte précoce, dont la direction de coordination se trouve à la Commission de la CEDEAO à Abuja.

Après quelques décennies de fonctionnement, il est apparu un décalage important entre l’alerte qui est souvent donnée par la Direction de l’alerte précoce à Abuja et la réponse sensée émaner des Etats membres.

A la demande de la CEDEAO, le Gouvernement américain s’est engagé, au cours du Sommet États-Unis/Afrique d’août 2014, à appuyer les efforts des Etats de la sous-région ouest africaine à renforcer leurs capacités à réagir à temps et efficacement aux diverses menaces contre la paix et la sécurité régionales, et ce, dans le cadre du « Partenariat en alerte et intervention rapide » (EWARP) avec la CEDEAO.

Selon l’accord signé entre la CEDEAO et le Gouvernement des Etats-Unis, cinq pays (le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali et le Libéria) ainsi que la Direction de l’alerte précoce à Abuja devraient bénéficier, d’un appui technique et financier pour l’opérationnalisation de leur centre national de coordination du mécanisme d’alerte et de réponse rapide pour la phase pilote.

Dans le cadre de l’opérationnalisation du Centre national de Coordination du Mécanisme d’Alerte précoce et de Réponse (CNCMAPR) au Burkina Faso, placé sous l’autorité d’un Conseil statutaire présidé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la task-force pour la mise en place du mécanisme national d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires, lance un appel à candidature, selon un processus concurrentiel, pour pourvoir le poste suivant :

UN CHAUFFEUR/COURSIER

Attributions du poste
-  Assurer le transport des personnes et des biens en toute sécurité
-  Veiller à l’entretien et la sécurité des véhicules
-  veiller à l’ordre dans les aires de parking
-  Respecter la réglementation relative à l’utilisation des véhicules de l’Etat et de ses démembrements
-  Rendre compte de toute anomalie constatée sur les véhicules au supérieur
-  Renseigner le carnet de bord des véhicules

Exigences du poste
-  Etre titulaire du permis de conduire de catégorie C

Connaissances requises :
-  Bonne connaissance du code de la route ;
-  Bonne maîtrise du véhicule ;
-  Parler couramment français ;
-  Notions en mécanique automobile

Habiletés professionnelles :
-  Bonne moralité ;
-  Vigilance ;
-  Prudence ;
-  Sang-froid ;
-  Discrétion ;
-  Soigné ;
-  Courtois.

DEPOT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE :

Les candidats autorisés à postuler aux divers postes doivent être des agents de la fonction publique burkinabè en activité (civils, militaires ou paramilitaires), ayant au plus 35 ans pour les postes de secrétaire et chauffeur et 50 ans à la date du 31/12/2017 pour le autres postes.

Les dossiers de candidature doivent comporter les pièces suivantes :
-  Une demande manuscrite adressée à son Excellence Monsieur le Premier Ministre ;
-  Un Curriculum Vitae détaillé comportant les adresses de trois (03) personnes de référence ;
-  Une photocopie légalisée des diplômes exigés ;
-  Permis de conduire pour le poste de chauffeur ;
-  Une lettre de motivation ;
-  Une photocopie légalisée de la carte nationale d’identité.

Procédure de recrutement :
-  Présélection sur dossier
-  Test pratique
-  Entretiens avec un Jury

Les personnes intéressées par cette offre d’emploi peuvent déposer leurs dossiers de candidature au sein de la Direction des Ressources Humaines du Premier Ministère ou l’envoyer à l’adresse électronique suivante : nccrmburkinavacancies@gmail.com, au plus tard le 19 juillet 2017, à 16 heures TU, la date de réception du mail faisant foi.
Le mail de transmission devra indiquer clairement en objet l’intitulé du poste.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour les phases ultérieures. Aucune suite n’est donnée à un dossier non retenu.

19 juillet 2017
Conseil du recruteur

La recherche d’emploi ?

Avant : Depuis petit, nos parents nous ont toujours dit d’aller à l’école. Pourquoi allez à l’école ? Nous ne savions pas pourquoi mais nous sommes allez quand même. Après de durs efforts, au prix de (...)

Adama OUEDRAOGO
Consultant en Ressources Humaines
  Comment négocier une augmentation ?
  5 règles pour bien gérer son temps
Vidéo Conseil
Les entreprises qui recrutent
Nous suivre
  Retrouvez le meilleur
  de notre communauté
L'actualité